Toggle Main Menu Toggle Search

Open Access padlockePrints

Les réseaux du « je » de la motivation. Comment améliorer niveau de langue et employabilité par l’intégration d’activités « carrière », à compléter en ligne de manière autonome, à un cours de français L2.

Lookup NU author(s): Dr JC Penet

Downloads

Full text for this publication is not currently held within this repository. Alternative links are provided below where available.


Abstract

Ces dernières années, les linguistes spécialistes de l’acquisition d’une langue seconde (L2) se sont mis à repenser ce qui constitue la motivation des apprenants. Ainsi, Ema Ushioda oppose sa vision de la motivation pour l’apprentissage d’une L2 comme une analyse identitaire de parcours de motivation personnels à la vision plus idéalisée des apprenants comme abstractions théoriques motivées par le sens d’un accomplissement. Une telle redéfinition plurielle de la motivation des apprenants d’une L2 peut aider à mieux comprendre cette « génération Z » qui refuse les cadres imposés et qui, à la manière des rhizomes de Deleuze et Guattari, évolue et apprend en réseaux. Mieux comprendre ce « je » au cœur de leur motivation pourrait donc nous aider à développer des cours de langues qui leur permettent de devenir co-acteurs de leur formation. Cette redéfinition de la motivation proposée par Ushioda est le cœur théorique du projet pédagogique transversal et interdisciplinaire mis en place au sein de FRE1071 French General Language, cours de langue française de niveau B1-B2 CECR d’une université du nord-est de l’Angleterre, Newcastle University. Par un travail de collaboration avec le Careers Service (Service Formation et Orientation) de l’Université et son Centre for Quality in Learning and Teaching (Cellule de ressources pour un enseignement de qualité), des activités et questions « carrière » dans la L2 ont été mises en place sur le « e-Portfolio » de l’Université, portefeuille électronique auquel tous les étudiants ont accès et qui les encourage à illustrer régulièrement les différentes façons dont ils développent leurs compétences professionnelles au cours de leurs études. A travers celles-ci, les étudiants de première année doivent commencer à réfléchir dans la langue cible à leur propre parcours professionnel éventuel. Cette réflexion sur le choix d’une possible carrière à venir présuppose que les étudiants réfléchissent à leur propre personnalité (« qui suis-je ? » et, par conséquent, « quel projet professionnel me conviendrait-il le mieux ? ») par le biais de la L2 et leur donne ainsi l’occasion de se sentir co-acteurs de leur apprentissage. Je présenterai ici l’évaluation du projet faite par les étudiants lors de questionnaires, et je me demanderai si cette motivation par le « je » a véritablement permis d’améliorer la motivation des étudiants pour l’apprentissage de la L2 et, par conséquent, leur niveau de langue. Je présenterai enfin la nouvelle phase du projet qui fera appel à des étudiants de dernière année pour donner du feedback à la fois sur le fond et la forme des tâches e-Portfolio des étudiants de FRE1071, et ce afin de transformer ce e-Portfolio en véritable réseau social où l’apprentissage devient échange entre pairs.


Publication metadata

Author(s): Penet JC

Publication type: Conference Proceedings (inc. Abstract)

Publication status: Published

Conference Name: Équipes, réseaux, communautés : former les compétences individuelles par les engagements relationnels à travers l'apprentissage et l'enseignement des langues

Year of Conference: 2013

Pages: 174-182

Publisher: UPLEGESS


Share